CONSTAT


L’alphabet arabe est un abjad, c’est-à-dire un système d’écriture ne notant que les consonnes. Il comporte 29 lettres, beaucoup de ces lettres correspondent à des sons qui n’ont pas d’équivalents en français. Se rajoute la complexité d’un alphabet aux signes différents et ne fonctionnant pas de la même façon que l’alphabet latin que nous connaissons.

ORIENTATION
FORMELLE


Retranscrire l'arabe par des signes latinisés.
Créer des signes inspirés de l’alphabet latin,dans le but qu’ils soient instinctivement compréhensibles par un francophone.
Ce système offre l’opportunité à un francophone d’apprendre plus facilement les différents sons utilisés dans l’arabe.

ÉLABORATION


À partir des lettres arabes et par extraction des sons et donc des lettres latines, j’ai d’abord développé des signes de ces lettres avec un kalam et de l’encre.
Puis, avec cette base et à partir de la typographie Helvetica, j’ai peaufiné les signes.
a a a

a a a